L’usine perpétuelle

L’usine perpétuelle

22_solarsiter0111

Un projet qui fait rêver: fabriquer des objets avec de l’énergie gratuite, et une matière première omniprésente.

Au-delà du rêve, cette technologie de prototypage solaire au sable peut elle aboutir industriellement?

rendu

D’un point de vue matériau, du bon verre ne se fait pas sans additifs, et je doute que tout le sable saharien soit bien adapté à cet usage, après je ne veut pas trop m’avancer sur les détails chimiques que je ne connais pas.

D’un point de vue fabrication, le procédé génère des tensions internes, et je doute qu’on puisse les équilibrer/relâcher. D’autre part rendre les parois lisses semble impossible, surtout que contrairement au plastique on ne peut usiner la céramique simplement.

22_solarsiter0114

Tel quel le procédé ne peut à mon avis avoir de débouchés que par un travail de designer, à destination d’une clientèle appréciant le concept, plus que l’objet.

Peut être le système serait amélioré si on faisait du FDM (Fused Deposition Modeling) c’est à dire que tout le sable apporté serait fondu, pour éviter les parois rugueuses.

Mais l’expérience a le mérite de rappeler que les rayons solaires biens concentrés peuvent permettre d’atteindre des températures très élevées: pourquoi pas un four à verre solaire. On est simplement ramené au problème des champs de miroirs devant chacun être orienté constamment vers le soleil… ce qui compte n’est en fin de compte pas le prix du carburant mais le prix global du KWh.

Video de présentation


Thibaud Guespereau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *