Play-Doh fait réagir les mamans américaines…

Play-Doh fait réagir les mamans américaines…

(Non non, notre blog ne parle pas que de sexe et d’amour, mais on ne pouvait pas manquer ça)

Play-Doh a déclenché un tollé aux US pour avoir proposé cet engin pour Noël :

PlayDoh

(https://twitter.com/Fatgoldfish4/status/549574954178854912/photo/1)

Ceci n’est pas destiné à ce que vous pensez mais à extruder la pâte Play-Doh… Alors Play-Doh est-il mal intentionné comme le supposent certaines consommatrices ?

Voici un scoop pour éclairer cette question : en travaillant sur la pâte à sel pour JOUSTRA il y a 10 ans, l’une des idées était un engin pour extruder la pâte…
En première approche, nous étions arrivé à cela :

playboy

Une sorte de canon extrudeur d’une puissance tout à fait inégalée !

Joustra – ou plutôt Benoît Froger Dir Mkt, et Guillaume (DG) – après avoir rigolé un bon coup déclinent le projet pour raison de « perception tendancieuse ».

Nous – innovateurs – étions tombé dans le panneau, pensant pudiquement que le domaine du jouet ignorait le domaine du sex-toy et rendait ce produit crédible. Et bien aujourd’hui, Play-Doh nous prouve que non : ce produit même après être passé dans les mains habiles des designers (H ou F?), n’est pas possible !

Conclusion 1 : Les évocations sont au-delà des domaines.

Une carafe qui reprend des codes formels d’un bidon d’huile, un scialytique avec une répartition des lumières en icosaèdre tronqué (un ballon de foot quoi), ces évocations ne passent pas inaperçues. … Entre nous, c’est une très bonne nouvelle pour les phases de stratégie design, puisque inversement, les évocations que l’on cherche à placer dans un produit sont réellement décodées.

Conclusion 2 : Play-Doh n’est donc pas mal intentionné

C’est la fonction qui a guidé cette forme chez Play-Doh, comme chez Joustra.
Play-Doh n’a simplement pas su objectiver sa création !

Conclusion 3 : Nous avons bien fait de choisir Abracdadabool !

Dans notre étude, nous avions en alternative le concept d’une machine à fabriquer la Pâte à Sel. Nous avons bien fait de choisir ce concept et de le lancer : c’était nettement moins tendancieux, plus utile, et ça a fait un hit !

HJ Abracadabool - FacingMais au fait…

Est-ce que Guillaume et Benoît auraient réagit pareillement si ce concept avait été créé chez JOUSTRA sous la direction de Benoît, et le regard attentif de Guillaume…?

La distance créée par la relation de client/prestataire est le meilleur garde-fou à toutes les erreurs et tous les manques d’objectivité des démarches d’innovation.


Mathias d'Estais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *