L’argumentaire commerciale

 

 

– stylo anti douleur
– 100 000 clics (10ans)
– stimule la production d’endorphine
– brevet international, homologué CE, méthode naturelle et sans effet secondaire
– uilisable sur les zones douleureuses et points d’acupuncture
– système piezo-électrique, sous forme de stylo, présentant des avantgaes évident en terme de manipulation et stockage
http://www.electronichealing.co.uk/pain_gone_pain_relief_pen.htm

 

Les résultats de tests cliniques affichent une amélioration, voire une disparition de la douleur, dans 76% des cas d’épicondylite (inflammation due à une activité sportive ou un geste professionnel répétitif) et dans 65% d’affections de type arthrose.
http://www.lastinfos.com/articles/mode_beaute_sante/SANTE/860100/Anti-Douleur-endorphines-analgesiques-arthrose-epicondylite.htm

<iframe width= »420″ height= »315″ src= »http://www.youtube.com/embed/_17ZNC2SsCk » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

 

Sceptiques, crédules, ou collectionneurs de stylo… allons rechercher deux ou trois infos !!

 

« Produit médical de catégorie IIa, utilisé dans des hôpitaux et des centres anti-douleurs »

 

Principe de la TENS stimulation nerveuse transcutanée :

 

une électro-stimulation (impulsion à haute tension) de la peau perturbe la sensation de douleur, le cerveau active alors la libération d’endorphines (molécules analgésiques) en direction de la zone douloureuse.

 

1 ou 2hz à 0.000006amp (trés faible amperage)
http://www.vitaminsdirectenligne.fr/csp/gshch/france/Ingredients/facts_100686.pdf

 

Tout est basé sur la TENS

 

La TENS ou neurostimulation électrique transcutanée : technique antalgique non médicamenteuse, propriètés d’un courant éléctrique transmis à l’aide d’électrodes au travers de la peau

 

Histoire : dans l’antiquité, les égyptiens utilisaient déja ce principe avec certains poissons ayant un potentiel électrique et l’appliquant sur certains zones de douleurs chez les patients (raie électrique, torpille) 63 aprés JC

 

Benjamin FRANKLIN, dans les années 1750’s est un des pionniers de la TENS, et crée notamment l' »electreat », premier outil de stimulation électrique trancutanée, plutôt considéré à l’époque de mystique que de médical.

 

première TENS dans le cadre (avant) d’implantation d’électrodes dans la corne de dorsale de la moelle épinière chez des patients , afin d’évaluer la tolérance d’une douleur chronique

 

Fin des années 70’s , apparition d’une gamme de produit utilisant la TENS et développée par Medtronic, avec pour cible l’intervention dans des traitements pour l’épilepsie, parkinson, et différents trouble sneurologiques.

 

Théorie scientifique

 

TENS Classqiue

 

Dans la neurostimulation transcutanée classique, on emploie typiquement un courant électrique de faible voltage dont l’intensité varie de 10 mA (milliampères) à 30 mA. La fréquence des pulsations se situe entre 40 Hz et 150 Hz (Hertz – pulsation par seconde).
Remarque : <50hz (intensité faible), seuil de sensibilité tactile (fourmillements)
TENS conventionnel, localisé, courte durée, effet rapide
douleurs aigues et localisées!!

 

TENS acupuncture

 

courant >4hz (1 Hz à 10 Hz), (intensité élevé), perception sous forme de battements musculaire, à la limite de tolérance du patient. Effet retardé, durable antalgique progressif et généralisé, douleurs chroniques et diffuses
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=neurostimulation_electrique_transcutanee_tens_th

 

Les mécanismes physiologiques

 

« Le gate control » ou « théorie du portillon » Melzack et Wall .1965
blocage des voiers afférentes (entre nerfs et moelle épinière), responsables de la transmission de l’information de douleur au cerveau

 

« Les analgésiques endogènes »
Substances anti-douleur telle que l’endorphine, sur le même fonctionnement que la morphine, libéré de façon naturelle par l’organisme. Le passage d’un courant électrique  pour stimuler cette libération.

 

Les effets analgésiques d’une TENS pourraient être le résultat de ces deux mécanismes.

 

Indications : arthrose rachis et membres , douleurs post zostériennes, algohallucinose, céphalées de tension, séquelles de fractures anciennes

 

Les résultats et études  approchant cette technique montrent autant d’effets significatifs que d’absence totale  de résultats dans différents cas et types de traitements (résultats contradictoires sur des traitements TENS post opérations pour des pathologies d’origine professinnelle).
http://en.wikipedia.org/wiki/Transcutaneous_electrical_nerve_stimulation

 

 

Pour en savoir plus : http://

Share

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *