Bébés à l’essai

Bébés à l’essai

L’Equateur a lancé un vaste programme qui permet aux adolescentes d’expérimenter la situation de fille-mère…

Derrière le choc de cette annonce délirante se cache un enjeu de société : dans la maternité de Quito, 8 femmes enceintes sur 10 sont des ados, ce qui pose évidemment de lourds problèmes de société : éducation, structures des familles, pyramide des âges, …
Image2Image3

Ce Tamagoshi grandeur nature est un petit robot destiné à simuler les besoins du bébé et en particulier les sollicitations sonores nuit et jour : des capteurs de présence sur le bébé détectent le changement de couches, le biberon, thermomètre, … et bien sûr la présence de la « mère » grâce au bracelet.

À lire les interviews des jeunes filles qui « subissent » l’essai, il est clair que ça ne donne pas trop envie !

Le programme a de toute évidence de vrais effets bénéfiques face à l’objectif visé. Néanmoins, la plus belle gratification que le « bébé » puisse offrir à sa « mère » étant le silence, on peut tout de même s’interroger sur l’image de la relation mère-enfant qui se construit par cet artifice…

http://www.realityworks.com/products/realcare-baby


Jean-Yves Corbin

Comments

  1. Et si les vrais bébés avaient une période d’essai ?
    Je suggère de proposer une durée de 18 ans au législateur… 🙂

  2. Jean-Yves Corbin Says: janvier 15, 2015 at 12:21

    Voici une vraie proposition, qui a du effleurer tous les parents à un moment de leur vie (vers 3h46 du matin par exemple)!
    On pourrait aussi envisager une modification génétique avec l’intégration d’un mode « silencieux » activable depuis son smartphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *